Nemo auditur propriam turpitudinem allegans


Pour ceux qui comme moi, ne sont pas des latinistes, selon les traductions les plus populaires, cette expression voudrait à peu près dire  « nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude ». Il s’agit initialement d’un terme juridique, qui a été par la suite repris par le langage populaire pour dire que, personne ne peut réclamer justice ou réparation, si le dommage qu’il subit est le produit de ses actions menées illicitement ou illégalement. Cette expression est plus qu’à propos concernant la situation politique actuelle à Madagascar. Je vais expliquer pourquoi je me permets de tels jugements.

Le sieur Jean Eric Rakotoarisoa, éminent juriste et professeur de droit à Madagascar, qui est aujourd’hui président de la Haute Cour Constitutionnelle, a trahi l’esprit de la loi fondamentale. Quiconque sait lire, sans être juriste, peut comprendre la constitution. Concernant les députés, le sens de cette loi est très simple : limiter la volatilité des politiciens. Ainsi, si un député en tant personne est libre de son choix et de son vote, il n’a pas le droit de changer de groupe parlementaire au grès de ses « humeurs ». L’article 72 alinéa 1 dit « Durant son mandat, le député ne peut, sous peine de déchéance, changer de groupe politique pour adhérer à un nouveau groupe, autre que celui au nom duquel il s’est fait élire. »
En suite, s’il existe un différend entre eux, ceci doit se régler entre l’élu et son groupe parlementaire. La sanction ultime étant la déchéance du parlementaire et la loi le dit expressément dans son article 72 alinéa  3 : « La déchéance d’un député peut également être prononcée par la Haute Cour Constitutionnelle s’il dévie de la ligne de conduite de son groupe parlementaire. » En autorisant la création du groupe parlementaire HVM, alors que ce parti n’a même pas participé à l’élection législative,  et en légalisant la trahison de certains députés avec des artifices juridiques de caniveau, le président de la HCC, a ouvert la boite de Pandore  de la corruption active, au sein de la chambre basse. En trahissant ainsi sa propre personne et sa culture juridique, il est devenu le PREMIER RESPONSABLE des troubles actuels.
Cette émission de RTA Salangalanga du 30 janvier 2014, vous montre le Jedi, gardien de la probité juridique qu’il était sur le sujet. Ses actes au sein de la HCC aujourd’hui l’ont transformé en « Darth Vador » serviteur de la force du mal, architecte de la destructuration du pays pour servir les intérêts de son « maître ». Si la construction d’un pouvoir stable avait et a toujours du sens, l’intelligence aurait été de convaincre de PRM de le faire dans un cadre légal comme il le préconisait depuis le début et non en biaisant la loi à la pointure du concerné.

Le président Hery Rajaonarimampianina, arrive au pouvoir, politiquement émasculé par son mentor initial. On peut alors comprendre qu’il veuille reprendre les commandes et il commence par réfuter le pouvoir de ce dernier. Etant donné, le bilan catastrophique de la transition, je le comprends. Mais en refusant systématiquement toutes les alliances qui lui permettaient d’affronter légalement le MAPAR, il s’est tiré tout seul une balle dans les pieds puisqu’il a choisi de devenir le PREMIER CORRUPTEUR au sein de la chambre basse. Et quand on commence par choisir de la sorte ses alliés stratégiques, on doit s’attendre à la valeur de leur serment de fidélité. Le retour de bâton était non seulement inévitable, mais aujourd’hui, tellement humiliant! Si jamais le président de la HCC, pris de remord, lâche son maître pour se repentir, on va avoir un comptable docteur honiris causa, qualifié d’incompétent par la plus haute cour de justice du pays. Kay le!!!

Les partis politiques doivent évoluer rapidement. Les linges sales parait-il, se lavent en famille. Mais quand on regarde de près le « palmarès » des députés élus VPM/MMM, on a l’impression de lire les chefs d’accusation des membres de l’Al Quaida. J’exagère un peu, mais à peine quoi! Et quand je regarde dans les autres partis et chez les autres politiciens dits « indépendants », je comprends l’animosité de la population envers nous autres politiciens. Je suis pourtant persuadé que cette situation ne peut évoluer en restant spectateur et en se contentant des accusations et des indignations. Il est du devoir des partis de PROPOSER DES ELUS ET DES RESPONSABLES CRÉDIBLES même si le combat sur le terrain risque d’être difficile dans un premier temps contre des adversaires aussi aguerris dans le populisme.
A ce titre, la renaissance du TIM et l’apparition de l’ARMADA sont intéressantes. Si les cadres du TIM sont capables capables de valoriser leur traversée du désert pendant la transition en faisant comprendre à leur président que le parti doit avoir des ressources cadres et une structure au delà de sa personne, alors ils ont une chance de devenir un vrai parti politique. Quand à l’ARMADA, n’en déplaise à certains de mes aînés politiques, dans la mesure où la collaboration entre des chefs de parti ne peut se faire sans un cadre logique et sensé, les intelligences de part et d’autre de cette coalition, ont une opportunité pour établir des règles simples et claires pour y ASSAINIR LES PRATIQUES ET LES ACTEURS.

La dernière accusation vous concerne, oui vous qui lisez ce texte. Il est facile de passer son temps loin de tout en se contentant de dire que tous sont pourris. C’est en constituant une masse critique de personnes actives et jalouses des règles, qu’on pourra réduire l’influence des mafieux qui font la loi dans notre pays. Il ne s’agit pas forcément de rentrer dans un parti ou d’en créer un, mais il faut agir et être actif sur le sujet politique pour inciter, que dis-je, exiger haut et fort, le changement. Il faut décupler la force des organisations comme la SeFaFi, Liberty 32 et tous ceux qui interpellent les écarts des gouvernants et des acteurs politiques.

Galerie | Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s