Pourquoi personne ne parle de transport férroviaire?


Le projet Madarail est l’exemple type de l’inefficacité de la privatisation quand un projet qui est à la fois, d’utilité publique et un levier économique, est laissé entre les mains d’un capitaliste qui n’a comme seule contrainte que la rentabilité de son investissement à court terme. Sur le plan financier, la première règle à ne pas contredire est de ne pas financer les projet à long terme avec de la trésorerie à court terme. Or c’est EXACTEMENT ce qu’on a fait en privatisant les rails malagasy. Il n’est guère question de jeter la pierre aux promoteurs privés du projet, mais de remettre en question une politique de privatisation qui n’est mue que par une théorie ou une idée incompréhensible.

Quand Ravalomanana clamait qu’il fallait rétablir les routes pour améliorer le flux de produits et des personnes, il était dans le vrai quels que soient les reproches qu’on pouvait lui faire concernant la mise en œuvre de cette vision. Et prétendre que les routes n’étaient pas comestibles était d’une imbécillité sans nom pour critiquer sa vision.
Mais aujourd’hui les routes ne suffisent plus : une capacité de flux insuffisante (en vitesse et en quantité), des coûts d’entretien et d’exploitation de plus en plus exorbitants quand la valeur de monnaie n’est plus contrôlable et surtout une utilisation sauvage qui accélère de plus en plus la dégradation des infrastructures. Du coup, on a besoin d’aides extérieures pour entretenir nos routes !!!! Ce qui nous amène à des situations totalement ineptes :
– il revient plus cher de transporter un kilogramme de pomme de terre de Morafenobe vers le port de Toamasina que de Toamasina vers Ghuanzhu!
– Il revient moins cher d’acheter du riz détaxé en provenance de l’étranger que d’acheter le riz de Mandritsara pour le consommateur de Vohitsara.

Le moindre bon sens nous dirait que sans un bon flux de matériels et de produits, le marché interne est défaillant et sans un marché interne performant, l’économie perd un levier principal dans son mécanisme de développement et devient un cloporte dépendant des aides et des marchés extérieurs. Je n’en ferai pas la démonstration ici mais celui qui prétend que c’est faut peut en discuter quand il veut.

Un réseau ferroviaire électrique est une technologie éprouvée. Je ne parle pas des trains à grandes vitesses qui surfent à 500 km/h mais des trains standards qui filent quand même à une moyenne de 130 km/h  avec 4000 tonnes de marchandises au cul. Un flux 1486 fois supérieurs aux 35 km/h des camions de 10 tonnes sur nos routes !!!!
Puisque toutes la mécaniques est éprouvée rien ne nous empêche de nous l’approprier. Quant réseau ,il est basé sur :
– la production des longs rails d’acier soudés et des travers en béton : on a tout ce qu’il faut pour les produire.
– Le granit pour le ballast, il y en a plus qu’il n’en faut
– et le courant pour alimenter le réseau : un minimum de mix énergétique produits localement suffirait pour alimenter 30.000 km de réseau.

Autrement dit un réseau ferroviaire serait un système de communication :
– beaucoup plus PERFORMANT ET EFFICIENT que la route pour les gros frets et les longs trajets inter-régionaux,
– TOTALEMENT indépendant des ressources étrangères,
– et PARFAITEMENT maîtrisable par les gasy.

Maintenant, questions :
– Pourquoi pas UN SEUL dirigeant depuis l’indépendance n’a évoqué une sel foi cette idée de développer le réseau férroviaire? On va dire que ce sont des illustres incompétents corrompus conseillés par des imbéciles lèche-cul. Je n’y crois pas une seule seconde mais supposons que ce soit le cas.

– Pourquoi ces soi-disant organismes internationaux comme le FMI, la Banque Mondiale, l’AFD … avec toutes les compétences et les intelligences qui les alimentent et qu’ils emploient, n’ont pas été une seule fois capable de mettre le sujet sur les projets d’investissements de Madagascar, si ils pensaient VRAIMENT au développement de notre pays?

– Pourquoi comme par hasard, c’est le pays africain le plus développé (l’Afrique du Sud) qui a le réseau africain le plus développé et surtout pourquoi la Chine et les États-Unis, les deux plus grandes puissances économiques mondiales ont les deux plus grands réseaux ferroviaires au monde avec la Chine continue à investir des milliards de yuans par an dans ce système de transport?

Il n’ a qu’UNE SEULE RÉPONSE possible à ces questions : les personnes qui ont réfléchi sur le transport de Madagascar  et nos dirigeants depuis toujours jusqu’à ceux qui sont en place NE VEULENT PAS que Madagascar se développe ou bien ce sont tous des gros cons incompétents et ignares !

 

Cet article, publié dans Développement, Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s