Evolution


L’année dernière j’ai été interpellé par une discussion que j’ai eu avec une personne, qui me disait que les malagasy ne pourront pas aller de l’avant tant qu’on ne saura pas manufacturer nos propres habits avec nos propres matières premières. J’ai essayé de lui expliquer que le principe du commerce international et celui de la spécialisation permettaient justement de se passer de ce genre d’obligation mais elle n’en démordait pas. Des discussions avec des personnes insensées, on en a souvent, mais en l’occurrence la personne était éduquée et intelligente de surcroit, et pourtant ses propos me paraissaient totalement saugrenus…. jusqu’à la semaine dernière.

En effet, récemment un paysan m’a demandé pourquoi on détaxe les importations de riz à Madagascar alors qu’on n’aide pas les cultivateurs de riz nationaux? Cette situation est une ineptie totale en effet, car en détaxant les importations, l’état malagasy subventionne le cultivateur thaïlandais ou vietnamiens qui concurrencent nos propres paysans. Mais supposons que l’importation ne soit pas détaxée. En important du riz, nous enlevons toujours de la bouche de nos paysans des recettes qui devraient leur revenir. Pire, nous finançons les riziers, les armateurs, les traders et les producteurs étrangers au détriment de nos paysans avec les conséquences d’appauvrissement que cela induit à l’ensemble du pays puisqu’on baisse notre production et nos sources de création de valeurs. Ainsi, pour le riz, le marché serait équitable si les produits importés incluent dans leur prix une taxe pour compenser la perte de création de richesse et de valeur localement ainsi qu’une autre taxe pour réorienter professionnellement tous les paysans qui ne peuvent plus produire du riz à cause de la concurrence. Le prix du riz importé sur le marché doit donc être plus prêt de 3000 Ar/kg que les 1200 ar/kg actuel.

Maintenant prenons un autre exemple. Quel homme valide accepterait que sa femme se fasse « féconder » continuellement par des « étalons » sous prétexte ces derniers sont spécialisés dans l’acte de reproduction ou qu’ils ont une production de spermatozoïdes plus économique que le mari? Je n’en connais pas! Et pourtant si on applique la logique de l’optimisation par le marché, c’est ce qui devrait se faire.

Est-il possible qu’un paysan équatorien abandonne la production de « sombrero de paja toquilla » pour un chapeau ou casquette chinois?
Qui peut concevoir que la France abandonne la production de vin ou de fromage sous la concurrence étrangère?
Les USA accepteront-ils de ne plus subventionner sa production agricole parce que les produits agricoles du tiers monde ou de ses voisins sont moins chers?
La réponse à toutes ses questions bien sur est NON.

Il existe donc au moins deux circonstances où l’appel au marché n’a pas de sens et la production locale est la plus pertinente qui soit :
– lorsque le prix du marché est incapable de considérer l’ensemble des valeurs qui importent à l’ensemble du système socio-économique;
– Quand la considération économique n’est pas la valeur première requise (le processus de reproduction humain est basé sur des gangues de valeurs socio-culturelles).

Maintenant la question est de savoir si nos habits constituent une dimension qui méritent une telle considération ou sont-ce juste des biens de consommation comme tant d’autres?

Galerie | Cet article, publié dans Développement, Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Evolution

  1. Vidal dit :

    Appliquer des règles apprisent aboutis rarement à l’harmonie.
    Utiliser les règles apprisent avec du bon sens aboutira à des équilibres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s