MAP-AR : Maître Absolu et Perpétuel, Andry Rajoelina


Contrairement à monsieur Roland Ratsiraka, qui commence à pratiquer sans retenue la langue de bois lors de sa dernière interview chez Onitiana Realy, je ne trouve pas que monsieur Rajoelina ait évolué ne serait-ce que d’un iota. Je le trouve toujours aussi impétueux et imprévoyant, pour ne pas dire susceptible et irréfléchi. Sous prétexte qu’il a réussi son coup d’état et a réussi à se maintenir au pouvoir par les moyens que tout le monde a vu et su pendant 5 ans, il croit qu’il est le maître absolu de Madagascar, l’intelligence suprême inéluctable, celui a qui revient le titre d’empereur à vie de la nation. Suite logique de cette posture, il continu à considérer le nouveau Président comme étant toujours son vassal de service, celui qui lui doit soumission et servitude à vie et qui doit le consulter pour ses moindres faits et gestes.
Seulement le plébéien Hery, une fois élu grâce à toutes les manipulations possibles et imaginables et les moyens vertigineux de son ancien Maître Absolu, ne veut plus se contenter du rôle du gladiateur préféré, il se voit comme le champion de la société civile, celui par qui l’espoir renait et celui qui doit affranchir le pays et la plèbe du dernier Empereur, qui n’est qu’une reproduction altérée de ses prédécesseurs.

ANR et HVM

-Tu veux mon poing dans la gueule, traitre?
– Cause toujours petit, c’est moi le PRM maintenant !

Je prends le pari à 2 contre 1 sur le nouveau PRM, peut-être pas aussi couillu que son ancien maître, mais beaucoup plus réfléchi et moins impulsif. L’avenir très proche nous donnera la réponse, mais à moins de s’en prendre à la vie de tous ceux qui veulent aller à l’encontre du « MAP-AR » comme le revendiquait haut et fort un autre bâtard soumis, il en est fini de ANR. Laissons les régler leur propre cas, mais pour nous autres, prenons le temps de nous rappeler l’historique de la tension entre ces deux hommes. Pourquoi on en est là aujourd’hui.

Pendant la première moitié de l’année 2013, MAP-AR est passé tour à tour de candidat potentiel, à non candidat déclaré avec une parole d’homme, pour ensuite redevenir un candidat incontournable que personne ne commandera, et enfin pour terminer comme étant le sauveur qui se retient pour sauver les intérêts de la nation. Ce monsieur renie quatre fois sa parole en public et se veut aujourd’hui le champion de la moralité. Girouette, gentille girouette eu!

En suite, le MAP-AR veut démontrer qu’il a une machine de guerre incontournable, l’arme absolue pour les élections : le TGV. La version T 10.000 du Terminator, la machine parfaite qu’on ne peut pas battre. Seulement, même pas en ordre de marche, que la première trahison interne survient, la machine parfaite s’est faite hackée par un petit malin. Le pauvre Camille Vital, l’incontournable côtier de service, rappelé dare-dare de Suisse pour devenir le champion des champions, se retrouve alors sur le carreau comme un vulgaire condom usagé. Offense extrême s’il en est !!

Trahison pour trahison, voilà qu’un autre lapin sort du chapeau du MAP-AR, quelques mois après. Le TGV, la machine de guerre parfaite se transforme alors en petite pétrolette avec à sa tête le petit malin de Marie Noée, qui soit dit en passant, a été le plus mauvais PDS de Tana avant que « madame Olga » n’arrive avec ses idées de génie. Ra Hery devient le candidat du MAP-AR.
La trahison n’est donc pas une innovation au sein de la maison du MAP-AR, puisqu’elle a été depuis toujours érigée comme une culture et une valeur forte par le maître absolu lui même.

Voilà donc le soldat « Ra-Hery », dans une armure prévue par et pour un autre, qui devient candidat malgré lui. Il arrive 2ème contre le candidat de « dada » aussi chanceux et peu préparé que lui. Des sorciers peu efficaces, une stratégie de communication aussi impénétrable que la voix du Seigneur, et la machine étatique officiellement autorisé à appuyer le serviteur de MAP-AR, ont fini de transformer celui qui s’est auto-proclamé « favori », en double victime de son camp et de ses adversaires. Il restera au moins dans l’histoire comme « vendredi Jean Louis ». So long doc !

ANR en lamentation

Le putschiste n’a plus que la lamentation comme argumentaire

Le serviteur de service a donc été formaté pour devenir un gladiateur faible, soumis et sans moyen, pour servir le MAP-AR, l’envoyé du seigneur pour sauver les « bengy gasy ».  Il est destiné à devenir un pantin. Et il joue le jeu sans moufter le malin. Seulement, il fallait être complétement écervelé ou d’une prétention sans limite pour croire, qu’un président de la république élu au suffrage universel, restera soumis à un maître politiquement chômeur. La rébellion du PRM était donc non seulement fortement prévisible, mais en plus, avoir voulu le contenir avec des députés qu’on manipule à coup de corruption, ne faisait que refléter les limites cognitives et stratégiques des anciens occupant d’Ambohitsirohitra.

Peut-on dans ce cas en vouloir au PRM de vouloir se débarrasser de son encombrant maître absolu? Doit-on s’apitoyer sur les pleurnicheries du MAP-AR, qui prétendait ne pas être aussi nul que Ravalomanana?

Nemo auditur propriam turpitudinem allegans (1)

Le MAPAR n’est en fait que le Miroir des Âneries et de la Précipitation d’AR.

(1) « nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude » autrement dit nul ne peut réclamer justice si le dommage qu’il subit est le produit de ses actions menées illicitement ou illégalement.

Galerie | Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s