Rolihlahla, mon terroriste bien aimé


madiba et yasser

Deux terroristes du 20ème siècle

Je ne vais pas me répandre dans une litanie de compliments et de reconnaissances envers Madiba puisque toute la presse du monde et tous ceux qui avaient besoin de se faire entendre, l’ont déjà fait. On sait et on reconnaît maintenant la dimension de ce que Madiba a accompli et tant mieux.

Mais rappelons qu’avant que le monde entier ne reconnaisse Mandela comme étant le grand Madiba, Rolihlahla, qui veut dire en xhosa « fauteur de trouble », a été un terroriste contre le régime raciste de l’apartheid. En effet, en 1961, voyant que la lutte pacifique ne donnait pas de résultat, il fonde le Umkhonto we Sizwe ou MK la branche armée de l’ANC, pour mener une campagne de sabotage contre les installations publiques et militaires, d’où sa condamnation officielle à perpétuité le 5 août 1962. Pour l’histoire, le MK a été actif dans sa lutte armée jusqu’en 1989. Et jusqu’en 2008, les État-unis d’Amérique considérait encore Madiba comme un terroriste. Comme quoi la connerie n’est pas une exclusivité des dirigeants malagasy.

Maintenant, back to our island.

Après les événements de ’72 contre l’hégémonie française, Didier Ratsiraka interprète la lutte populaire en une révolution « visionnaire pour le peuple ». Malheureusement, la seule réalisation vraiment durable et palpable de cette révolution était d’accélérer l’appauvrissement des malagasy pendant 16 ans de pouvoir sans partage (1975-1991).

De 1993 à 1996, le pays s’essaye à la démocratie mais le président des « hery velona » est destitué comme un malpropre, par un empêchement. L’amiral rouge, l’homme qui a appauvri les malagasy plus vite que son ombre, revient alors triomphalement en tant que sauveur de son peuple par une élection reconnue comme « juste et honnête » par tous les observateurs !

En 2002, troisième lutte populaire depuis l’indépendance de Madagascar, les Tiko Boys emmenés par leur Capitaine Ravalomanana, prennent le pouvoir à la suite d’un autre putsch. Tout le monde regarde ailleurs, trop content de voir enfin l’amiral d’eau douce s’échoué pour de bon, en espérant que le success boy d’Imerikasinina serait celui qui va réussir ce que tous ses autres prédécesseurs ont raté. S’il a introduit un soupçon de rationalité dans la gouvernance, il a aussi démontré avec fracas qu’il pouvait abuser du pouvoir, 10 fois plus que Ratsiraka et Zafy réunis.

2009, quatrième lutte populaire, un jeune DJ fraîchement élu maire de Vohitsara, répète à la perfection la partition de son aîné au pouvoir : un autre putsch contre les abus d’un traître à la lutte populaire. Rajoelina annonce alors avec la fierté d’un poux, « qu’il ne serait quand même pas plus nul que Ravalomanana ». Je suis au regret de vous le confirmer monsieur Rajoelina que vous êtes largement plus nul que votre prédécesseur, si on considère la capacité à faire évoluer le pays. Par contre, question abus et confiscation du pouvoir pour vos propres intérêts, vous êtes au moins aussi bon que lui.

Par rapport au grand Mandela, nos Ratsiraka, Zafy, Ravalomanana et Rajoelina, ont été les 4 dirigeants à qui les enfants malagasy ont confié la direction du pays, après une lutte populaire. Ce sont quatre terroristes qui malheureusement n’ont jamais eu l’intelligence de Rolihlahla, pour défendre les vrais intérêts de la nation.

Ils vont rester quatre petits anciens terroristes, imbus de pouvoir et asséchés de sagesse.

La lutte n’est pas finie!

Galerie | Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s