Ainsi parla la CES


CES vs Société Malagasy : 1-0.

Est-ce que la réponse de la CES concernant la requête pour disqualification du sieur Rajaonarimampianina est décevante? Bien sur que oui.
Était-elle prévisible? Malheureusement, oui, encore une fois.
Les juges ont raté une occasion de grandir, hélas!
Mais que dire de plus, puisque telle est la loi.

S’il fallait le refaire? Oui, oui et encore oui! Je regrette simplement qu’on n’ait pu faire mieux. Alors d’abord un remerciement sincère à tous ceux, qui ont aidé de près ou de loin au dépôt de cette requête.

Quant aux sieur Rajaonarimampianina et son maître Rajoelina, est-ce qu’il ont la conscience tranquille face à la situation? C’est le cadet de mes soucis, mais j’espère avoir participé, ne serait-ce qu’un tout petit peu, à la dénonciation de ces pratiques sournoises, qui gangrènent tant notre tanindrazana. Ces messieurs étaient sensés redresser les écarts de Ravalomanana en 2009, ce n’est sûrement pas le cas.

J’espère de tout mon cœur que ceux qui entourent le docteur Robinson sauront l’aider pour se défaire de l’emprise de leur « dada », car pour définir ce dernier, je paraphraserai Boileau en disant que c’est un monstre odieux, qui par l’art imité sait plaire aux yeux.

Galerie | Cet article, publié dans Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ainsi parla la CES

  1. Zo, je suis moi aussi un relatif profane en droit. Mais il y a une leçon essentielle que j’ai retenu assez vite : le droit et la morale sont deux choses différentes.
    Ex : http://www.maitre-eolas.fr/post/2008/07/31/1043-le-droit-rien-que-le-droit
    http://www.maitre-eolas.fr/post/2009/02/24/1324-quand-je-vous-dis-que-le-droit-et-la-morale.

    Après quelques temps de perplexité, on se dit finalement que c’est très bien comme ça, et que c’est même une des caractéristiques clés de l’état de droit : il vaut bien mieux avoir affaire à un adversaire très fort en techniques et artifices juridiques qu’à un de ces juges qui décident sur des critères sentimentaux comme on les rencontre un peu trop souvent chez nous.

    Tu vois ce qu’il te reste possible de faire… Attaquer au pénal les auteurs directs des actes (s’ils peuvent être clairement identifiés), ou demander l’annulation de voix au deuxième tour… J’imagine que ni ton temps, ni celui de Me Jacques Rakotomalala ne sont gratuits et qu’il faut peser le coût que représente le fait d’être patriote…

  2. andrianjorar dit :

    Barijaona, la moindre des choses aurait été de considérer notre rajout pour le dossier le lundi concernant les déclarations du PHAT le dimanche. Bizarrement, un arrêté qui sort le mercredi est daté du samedi fin de ne pas à avoir à répondre à ce rajout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s