Parler aux morts est ma prière


tanindrazana

Les Razana comme les brumes matinales, ne sont jamais loin de leur terre et de leurs descendants même si personne ne sait comment ils y arrivent

Dans la culture malagasy, le culte des ancêtres est un concept fondamental. C’est un système très complexe et très simple à la fois dont le fondement est le respect des anciens et des aînés qui en retour, nous inspirent et nous aident. Complexe, car comme dans tous les cas de ce genre, les soi disant gardiens du fombandrazana, imposent toute une liturgie procédurale pour asseoir et lier leurs autorités avec celles de ceux qu’on respecte ou vénère. D’où la guerre de tranchées entre les religieux intégristes et les mpimasy et consorts : chacun veut défendre sa source de revenu inavouable et ça crée un bordel incommensurable puisqu’on se bat sur des sujets qui n’ont rien avoir avoir le principal, la prière et la recherche de la sagesse.

Mais revenons à la discussion avec les morts. La première fois que j’ai pris conscience que « ça marchait » était avec mon père. Alors premier ministre, tout le monde le solliciter pour se présenter en tant que candidat à la présidence, et dans les accords du Panorama, rien ne lui interdisait de le faire. Un matin, il me demanda alors si je voulais faire une partie de golf avec lui et je lui ai répondu que ce serait une perte de temps autant pour lui que pour moi. Alors on a décidé de prendre ma voiture et de faire un tour. Quand je lui ai demandé où on devait aller, il m’a demandé d’aller voir sa mère, qui était morte 26 ans plus tôt, en parlant d’elle au présent mais cela ne me paraissait pas anormal non plus. Une heure et demi plus tard on s’est retrouvé devant le caveau familial et il m’expliquait qui était où et comment ils étaient disposés. Sur le moment, je ne disais rien comme si j’étais concentré sur ce qu’il disait, mais en fait je n’en avais strictement rien à faire. Et  puis il se mit à parler à voix haute à ses ancêtres comme font tous les malagasy qui se respectent devant le tombeau familial. Sur le chemin du retour, je lui demandais quel était le sens de ce qu’il a fait et il m’a répondu très simplement que ça faisait longtemps qu’il n’a pas discuté avec eux et qu’il en ressentait le besoin.  La semaine suivante, il a annoncé au staff du Fihaonana qu’après avoir demandé l’avis de sa famille, il a décidé de ne pas se présenter. Cela a totalement foudroyé le staff de son parti bien sur. Chacun se voyait déjà à telle ou telle place. J’entends encore un de ses proches de l’époque me demander d’essayer de le convaincre de réviser sa position car tout le monde croyait que c’était sa femme et ses enfants qui l’avaient influencé à l’époque. En fait quand il parlait de sa famille, il n’a pas précisé qu’il s’agissait de ceux qui étaient déjà morts qu’il avait consultés. 20 ans après, je crois que je peux lâcher le morceau maintenant.

Les morts vous parlent quand vous les sollicitez, quand vous faites appel à tous vos sens, à tous vos sentiments et à vos mémoires pour leur demander quelque chose. Est-ce la mémoire de la personne qui vous inspire et vous influence ou s’agit-il d’une discussion en direct live? Peu importe, mais pour moi ça marche. Et dans ce sens, il est plus facile de demander à vos ancêtres et aux parents que vous avez connus, de mieux vous inspirer dans les décisions que vous devez prendre que de demander à Jules César de vous apporter un Morito bien frappé au milieu du désert. C’est la raison pour laquelle je préfère parler à mes ancêtres qu’à Jésus, même si je trouve que c’est un gars assez couillu et assez intelligent selon ce que j’ai pu lire sur lui. En plus je ne parle pas l’araméen et à part l’envie de foutre des coups de lattes aux cul des autorités religieuses, je ne sais pas trop de quoi on pourrait discuter.

Galerie | Cet article, publié dans Socios, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s