Quand deux larrons ne peuvent que tourner en rond


Souvent dans notre pays, les arguments des « pros » et des « cons » en politique  sont dans des dimensions affectives quand ce ne sont pas des arguments totalement arbitraires, sinon même surréalistes. Le présent papier, comme l’ensemble des textes de ce blog, essaye d’être factuel sinon au moins logique. Par conséquent, les arguments que je vais vous présenter, sont ceux que j’ai entendu ici et là, mixés avec le peu qui ait pu sortir de ma tête, pour appuyer l’idée comme quoi messieurs Ravalomanana et son successeur ne doivent pas avoir le droit de se présenter aux prochaines élections présidentielles.

Qui accepterait Remenabila comme CEMGAM à Madagascar?

Nos deux protagonistes sont des putschistes quoi qu’en disent leurs supporteurs respectifs. On pourra toujours couper les cheveux en quatre mais quand on prend le pouvoir par la rue, pour moi c’est un putsch. C’est par conséquent une insulte à l’ensemble des 20.000.000 de malagasy de laisser à des putschistes le droit de se présenter à une élection démocratique libre. Bien sur les pros R8 et PHAT peuvent toujours considérer l’ensemble de la population comme une simple bande de couillon, mais agir ainsi consisterait par exemple à demander à l’ensemble des corps armés malagasy de voter s’ils sont d’accord pour que Remenabila devienne le CEMGAM. Un ami officier trouvait l’idée marrante tellement il pensait que la situation de l’armée malagasy est alarmante et qu’un tel choc psychologique pourrait réveiller la responsabilité de chacun. Je pense que la dérision ne doit pas rendre irresponsable cependant.

Les deux ont déjà prouvé leur incapacité à être un responsable démocratique. On reprochait à Ratsiraka de savoir faire tomber accidentellement les avions de ses collaborateurs gênants et son usage abusif du pouvoir. Sous Ravalomanana on traduisait TIM par ny Tanindrana Ihany no Migadra. Il fallait rajouter « et son entourage qui ne faisait pas acte d’allégeance en permanence ainsi que ses concurrents économiques ». Quant au jeune Rajoelina, il savait haranguer la foule dans le jardin d’Ambohijatovo, déclaré pour l’occasion place de la démocratie, quand on a fermé sa radio. Mais il a vite pris goût à l’usage du pouvoir sans limite et sans contestation, alors il fallait interdire à quiconque l’accès de la place de la démocratie pour des raisons politiques.
Dites moi maintenant pour quelle raison magique ces gens là vont changer une fois qu’il seront élus « démocratiquement » alors que chaque seconde qu’ils ont utilisée à la tête du pouvoir démontre le contraire? Est-ce qu’un alcoolique deviendrait subitement sobre parce qu’il devient patron d’un bar dont on serait tous actionnaire ?!?

Le changement nécessite une intelligence commune. La vérité existerait si on est capable d’appréhender toutes les dimensions en même temps pour en donner une lecture. Comme ce holisme systémique est impossible pour nous autres humains, pour tendre vers la vérité, il faudrait accepter la participation de tous et considérer toutes les interprétations réfutables afin de mettre en évidence les plus robustes. Pour cela, il faudrait que les détenteurs des pouvoirs (et ceux qui y aspirent) commencent par considérer la réfutabilité comme un outil d’amélioration et non un outil de putsch. Aucun de nos deux protagonistes n’ont été capable d’une telle posture jusqu’à ce jour, que ce soit une fois au pouvoir ou dans l’opposition. Par conséquent l’éventualité d’une prise de pouvoir par l’un de ces deux protagonistes ne peut que rendre plus difficile la recherche d’un changement structurant et positif pour toute la nation.

Galerie | Cet article, publié dans Politique, Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Quand deux larrons ne peuvent que tourner en rond

  1. RABETAFIKA dit :

    je te suis sur ton terrain, mais alors il faut aller jusqu’au bout de ton raisonnement et appliquer la règle du NI, NI, NI, NI, les deux autres vieux larrons ayant eux aussi leur part de responsabillités dans la débâcle de notre pays.
    Par ailleurs, il faudra également procéder à l’éminination des seconds couteaux qui ont été complices des quatre larrons et qui viendront frapper à la porte une fois la route ouverte pour les élections.
    Tu vois, faire le ménage paraît à la fois simple et compliqué …

    • andrianjorar dit :

      Prétendre avoir une réponse toute faite serait de la prétention dans la mesure où des gens ont déjà essayé et n’ont pas réussi. Par conséquent une piste serait une construction commune avec de la réflexion avant une diffusion large de la discussion. Maintenant la question à mon avis ne consiste pas à éliminer (ou pas) une personne de la course mais à mettre en place des règles communément admises

  2. Luc Manampisoa dit :

    Après de nombreuses lectures sur des avis d’exclusion et à vous lire, je dirai sobrement que le retournement de cette situation grottesque ne peut venir que du changement radical du statut de Président de notre dite République bafouée, dans la Constitution même sur un axe de totale Sagesse – le caillou voisin est arrivé à cela malgré des divergences profondes entre ses communautés, il faut juste arrêter d’attendre que des étrangers le fassent à notre place. Notre culture veut que sans ordre d’en haut rien de rien ne se passe tout en bas, version sobre. Si nous mettions un vrai sage en haut pour distiller des paroles de construction par le respect et l’entraide, il se pourrait que nous ayons une chance d’avance et non de reculer à fond !
    Je suis sidéré de voir à quel point on accuse maintenant les entités étrangères, morales ou physiques, de continuer à aider sans réussir … le Président Zuma a sans doute d’autres problèmes à traiter entre toutes ses femmes et enfants puis les graves sujets dans son Pays qui avance – –
    La mauvaise foi prime, on signe pour ne surtout pas respecter ce qui est écrit … à partir de là on est responsable de rien même au Tribunal.

    • andrianjorar dit :

      Oui et non; Oui on doit se bouger mais quand les aides étrangères confortent les inepties des dirigeants sur place, il est difficile de les contester car tu recevras en contre partie la fameuse « ny vazaha aza manaiky ko! »

  3. Toky dit :

    Si on élimine d’abord les éléments de Remenabila? Et il sera facilement capturé car par conséquent il n’aura plus de force avec lui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s