Point de vue sur le golf malagasy


La meilleure joueuse malagasy du moment

Le Président de la Fédération Malagasy de Golf et non moins trublion de la presse malagasy, est entré en guerre contre le golf club du Rova (IGCR) parce que ce dernier n’a pas voulu se plier à ses pratiques plus que contestables, concernant la gestion de ce sport à Madagascar. A l’époque,  il m’était difficile de m’exprimer publiquement sans remettre de l’huile sur le feu, surtout quand la bassesse des allégations du président de la fédé devenaient diffamatoires, mensongères et sans rapport avec le sujet principal : le golf. Il était d’ailleurs intéressant de noter durant ce conflit à quel point celui qui est si prompt à réclamer le droit à la différence et le droit à la parole quand il arbore sa casquette de journaliste, supportait mal qu’un club ne se plie pas aux volontés d’une fédération dont il s’était autoproclamé président. Limite de la nature humaine surement.

Soit, passons ! Mieux, dépassons la polémique et revenons au sujet principal : le golf en tant que sport. Élaguons les propos déplacés, blessants et impertinents pour essayer de remettre le débat sur un socle plus constructif pour que ce sport avance.
Et pour qu’il y ait débat, il faut donc que des avis soient énoncés pour qu’on puisse les valider ou les réfuter. Par conséquent, je m’y lance !

La fédération doit être régularisée. On peut ne pas apprécier son actuel président, la création de la Fédération Malagasy de Golf  était une bonne idée en soit depuis le temps qu’on en parlait. Par contre, elle n’a pas respecté les lois en vigueur dans notre pays. Pour un sport dont le fondement est le respect des règles et de l’étiquette, il est primordial que cet écart soit rectifié dans les meilleurs délais. Simple question de cohérence et de concurrence😉

La fédération doit fédérer et non diviser. Les moyens golfiques malagasy sont limités ne serait-ce qu’en terme d’infrastructure de jeu, jusqu’à ce jour. Malgré tout le respect que je dois au golf de Malaza, ce n’est pas sur un timbre postal qu’on va apprendre les jeunes à taper dans la balle. Il est donc complètement insensé que les responsables fédéraux rentrent en conflit avec le seul club qui dispose de 18 trous à Madagascar actuellement. Cela me semble logique.

Ouvrir la compétition nationale aux caddies étaient une bonne idée pour élargir la base de la concurrence et rehausser le niveau sportif de la compétition en général. Mais sur le plan sportif national, l’amateurisme ne doit pas être une finalité. Et il y a un monde entre un joueur amateur et un joueur professionnel. C’est donc là que la fédération, à mon humble avis, doit concentrer ses efforts : amener les meilleurs à devenir compétitif sur le plan professionnel.

Un minimum d’honnêteté n’est pas un luxe. Pour des raisons que j’ignore, la fédération multiplie les annonces publiques et médiatiques sur ses résultats lors de la dernière compétition d’amateurs inter-île. Il est dommage que les responsables omettent de préciser que cette compétition n’a aucune valeur sur le plan international. Il en est de même sur les soit disant résultats des représentants malagasy à l’Open de Paris : les seuls amateurs qui y jouaient étaient en formule pro-am, autrement dit des touristes! Bien sur, il n’est pas question de dénigrer nos compatriotes qui ont fait l’effort d’y aller, mais il faut appeler un chat un chat.
Jusqu’à ce jour, les seuls joueurs formés à Madagascar qui ont pu tourner sur un circuit avec une carte formalisant le statut de professionnelle sont Max Demory (saluons au passage la 16ème place chez les pros de Max lors de cet Open de Paris 2012) qui a « tourné » sur l’Alps Tour et Johary Raveloarison qui a été sur le Sunshine Tour. Jean Baptiste Ramarozatovo et Gilbert Razafindraibe ont pu également jouer quelques Open régionaux en tant que professionnel sur une simple déclaration mais sans aucune formalisation officielle.

Johary Raveloarison, le premier malagasy à avoir tourné sur le Sunshine tour

Capitalisons nos acquis. Nous avons deux locomotives potentielles aujourd’hui avec ‘Diste et Johary. Peu importe les animosités personnelles envers les uns et les autres en dehors des fairways, mais si nous voulons vraiment promouvoir ce sport, il faut commencer par capitaliser les efforts que ces deux là ont pu accumuler : aidons les à tourner sur le Sunshine Tour (circuit sud-africain) ou un autre circuit professionnel au lieu de perdre notre temps à financer des touristes sur des tournois amateurs. En donnant à nos deux joueurs phares un encadrement intelligent et apprenant sur un vrai circuit professionnel, non seulement nous pouvons y apprendre (au moins en partie) comment font ceux qui deviennent les meilleurs, mais en plus, nous donnons à nos jeunes des objectifs visibles et plus intéressants, que les ballades de villégiature dans les îles voisines.

Il faut apprendre et former. Bien qu’un Freddy Couples ait été capable de se sublimer lors du dernier Masters malgré ses 52 ans, il faut reconnaître qu’au golf, comme dans tout sport physique, l’avenir appartient aux jeunes. Il est plus que temps par conséquent qu’une stratégie de formation des jeunes soit mise en place au lieu de baver devant les performances des jeunes réunionnais.

Voilà mes opinions et points de vue sur ce sport à ce jour. toutes les remarques sont bien sur les tongasoa.

Zo RAR

Enhanced by Zemanta
Galerie | Cet article, publié dans Socios, Sport, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Point de vue sur le golf malagasy

  1. Olivier RAMARIJAONA dit :

    Je tiens à te remercier personnellement, pour multiple raisons, car l’ouverture des opinions que tu etrennes à propos de notre Golf, permettrait maintenant à plusieurs de pouvoir s’exprimer dans un contexe qui touchera principalement notre sport favoris.
    Je dis bien multiple, car les avis muselés par faute de support et surtout neutre, manquent , et cette rubrique me le permet du moins.
    Je rejoins tes idées, pour la mise en place et la restructuration de notre système, l’auto proclamation de cette Fédération se démarque par leur façon de faire, une dictature, un m’as tu vu, dilapidation des moyens de la Fédération qui est une subvention de l’état, juste une parnthèse que je ferme rapidement.
    Les bonnes volontés, et les amoureux de ce sport attendent impatiemment un bon Golfeur impartial,honête dans ses idées, pour être à la tête de cette F E D E R A T I O N.
    Golfiquement
    Vévé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s