Dirigeant 2 : fonctions et attentes


Dans un post précédent (Ça sert à quoi un dirigeant), je me posais la question sur l’utilité (ou l’inutilité) d’un dirigeant surtout sur le plan politique dans la mesure où aucun de nos dirigeants depuis l’indépendance n’a su répondre de manière satisfaisante à ce qu’on attendait d’eux (traiter l’information pour prévoir, diriger, coordonner, contrôler et commander afin d’atteindre les objectifs et résoudre les problèmes).

Le Général Désiré Rakotoarijaona, vendredi dernier, invité d’Onitiana Realy, a demandé qu’on ne mette pas tout le monde dan le même sac en généralisant. D’accord mon Général, mais s’il faut faire des « quadri-capillo-sections » pour trouver un point positif, je pense que la considération moyenne a un sens. Et le cas échéant, le constat d’échec est un fait pour l’ensemble des dirigeants de ce pays jusqu’à ce jour.

J’ai par conséquent de bonnes raisons de douter de la pertinence du modèle du dirigeant commandant général, bien que certains de nos politiciens pensent toujours, qu’ils peuvent grâce à ce modèle suranné,  devenir les messies sauveurs de la nation.

En effet, si on considère des pays occidentaux dits démocratiques, il existe des batteries d’experts qui décortiquent chaque point de la vie politique quand celle-ci est relative à l’organisation de la société. Les journalistes sont des professionnels qui sont informés quand ce ne sont pas des vrais experts, les institutions de contrôle ont leurs experts, les universitaires ne cessent de communiquer sur leurs travaux concernant les sujets politiques, et tous ceux qui ont des compétences peuvent s’exprimer même quand ils ne sont pas sollicités.

HBM, une certaine idée du journalisme

Il en résulte que, les dirigeants et les responsables publiques ne peuvent faire autrement que de s’armer de compétences, sinon efficientes, au moins efficaces. Et comme l’omniscience n’est pas encore de ce monde, et nos journées terriennes ne sont pas extensibles au delà de 24 heures, il est humainement impossible pour une seule personne de diriger toutes les équipes. Le temps du dirigeant clairvoyant est par conséquent largement révolu. Bien sur on me dira que je suis en pleine contradiction dans la mesure où j’ai fait sur ce blog l’apologie d’un certain Jobs récemment (so long maestro). Mais j’ai aussi annoncé la chute prochaine d’Apple si le modèle de cette compagnie était fondé sur Jobs. (1)

En tout cas, plusieurs auteurs (2) qui ont réfléchi sur la problématique de la gestion des savoirs sont d’accord sur au mois trois points :

  • Face à la complexité des informations à traiter dans un système politique, la hiérarchie devra être réduite au minimum car elle est facteur de déperdition d’informations;
  • Les responsabilités doivent être assumées directement par les plus compétents car la gestion pertinente des savoirs et la créativité sont les premières richesses de notre monde actuel ;
  • Il faut multiplier les transversalités des informations et des analyses pour mieux comprendre les interactions du système.

Autrement dit, le modèle du commandant général en chef n’a plus de sens dans un monde de plus en plus complexe, et il faut le remplacer par une intelligence coordonnée plus grande où les compétents peuvent travailler en bonne cohérence et pourquoi pas, pour trouver une synergie.

La puissance financière doit par conséquent être utilisée à améliorer les compétences des staffs politiques plutôt qu’à acheter des sacs de riz ou des t-shirts. Pour cela, il faut que :

      • La société civile et l’ensemble de la société soient plus exigeants envers les politiciens sur le plan technique et que leurs annonces soient étayées par des arguments rationnels et non pas de simples incantations ésotériques.
      • La presse soit implacables sur les faits et les engagements des politiciens afin d’élever les débats publics. En effet, il est navrant de voir aujourd’hui que les arguments les plus idiots et les mensonges les plus éhontés soient encore capables de berner les plus candides, tout simplement parce que l’intervenant et sympathique.
RAR

(1) Pour l’instant Apple est la première capitalisation boursière mondiale devant Exxon Mobil, donc les faits semblent me donner tort, mais je pense que le temps (5 ans max) jouera en ma faveur. A moins que cette compagnie soit déjà dans le modèle de gestion que j’évoque ci dessous. We’ll see.

(2) Entre autres : Peter Drucker, Ikujiro Nonaka

Galerie | Cet article, publié dans Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Dirigeant 2 : fonctions et attentes

  1. neil dit :

    Un conseil que je donnerais a celui/celle qui se predispose a prendre en charge les affaires d un pays comme le notre (et en cas de victoire dans le meilleur des cas) c est de se voir garantir un exil par un pays ami au cas ou les choses tournent au vinaigre en local…..d avoir un plan B quoi!
    Pourquoi? Parce que justement la societe civile du moment a tout sauf les qualites d un « employeur qui demande des comptes a son employe incompetent »

    Il suffit qu un autre attarde vous balance des « azo hoanina angaha ny lalana » pour que cette parole vaut evangile….a l heure meme ou la guerre economique mondiale se joue non seulement sur des criteres economiques et commerciaux mais davantage encore sur les qualites des infrastructures respectives des acteurs en presence.

    Si « il est navrant de voir aujourd’hui que les arguments les plus idiots et les mensonges les plus éhontés soient encore capables de berner les plus candides, tout simplement parce que l’intervenant et sympathique. » c est bien parce que les esprits pointus n’ont rien dit, n’ont pas reagi et au contraire ont permis d ancrer le culte de la mediocrite dans les esprits les plus fragiles. Un cancer qui gangrene et qui ronge depuis la fameuse revolution socialiste marxiste des generations et encore des generations de malagasy.

    Ce n est certainement pas un Steve Jobs qui se contenterait d oeufs de lump s il pouvait se payer du caviar.
    Le jour ou une masse critique de Malagasy integrera trois choses fondamentales a mon sens, a savoir:
    – les bases d un decollage economique necessitent une abnegation sans faille d une voire generations
    – des decisions doivent etre prises, non pas pour faire plaisir au peuple mais pour leur bien futur
    – le succes vient APRES le travail et non pas l inverse
    ce jour la, j aurai le sentiment que nous sommes assez murs pour prendre notre destin en mains et de jeter dans les oubliettes le commandant general et autre messie en Hummer importe de Chine.

    D ailleurs, si Peter Drucker est le « Dieu » du management « moderne » un certain Jack Welch en est certainement le prophete

  2. moi dit :

    bjr, comment vous envoyer un travail sur cet agenda de la BM en 2011?
    et voici une info, pourriez vous la partager: livre MAdagascar dans une crise interminable ed l’Harmattan,
    merci bien

  3. Manampisoa dit :

    Mon Cher, à plusieurs niveaux ton jugement m’interpelle, à commencer par Apple et son défunt PDG accro de diverses substances bio l’ayant sans doute condamner plus tôt que prévu, en tout cas avant que ne soit érigé le nouveau QG de la meilleure capitalisation du moment, je leur donne moins que toi, 3 ans. La guerre interne a commencé bien avant la mort de leur Dieu et déjà les annonces se font ternes.
    Pour ce qui est plus proche de notre réalité en étant des enfants de la grande ile en périle, force est de constater que même Ratsiraka déroule en reculant, oublions les pompes à genoux, de son Neuilly il prédit de mauvaises choses car ses enfants Généraux ou + mangent bien mieux que lui maintenant et le court passage au Carlton ne fut pas si agréable que cela, sinon il y serait resté et Madame aurait rejoint ses examens seule ..
    Sommes actuellement dans une phase certes clownesque de la gestion du Pays, une transition qui se veut rassembleuse, mais de Qui ? la pauvreté ? Absence totale de vision – Absence totale de transparence avec des copains qui chantent leur bonheur de monopolisateurs. L’Avenir nous dira quels pays ont déjà admis de les accueillir sans chaleur au vu de leurs comptes en devises.
    Je regarde l’Allemagne et plus près de nous l’Ile (petite) Maurice : tous deux ont des Président pour l’Honneur, certes l’Allemagne choisit mal car on est loin du sage attendu depuis trois tentatives, MAIS, leur économie se structure dans une stabilité réelle et à leur manière. Pas le cas des autres autour sans les nommer …
    Tant d’opportunités, depuis tant de décennies, une petite frange de notre population à l’écoute d’un vent meilleur pour asseoir enfin un développement que l’on a vu poindre à quelques reprises mais vite taclé comme le veut la tradition et l’Histoire –
    Oui, je crois au changement de statut de pouvoir à la plus haute marche, l’Angleterre va encore prouver d’une certaine manière les tendances prédites sur les glissades sur le continent à son Est.
    Le Canada donne le ton depuis pas mal de ton et se réserve une part de lion si près de l’Oncle Sam qui ne pense qu’à partir en guerres coûteuses, là encore y voit-on un Président omni décideur dans l’église, l’usine à yaourt ou les palais infestés de sournois conseillers ??
    Non, un Premier Ministre qui signe et qui développe un Plan en faveur de tous les citoyens, d’abord.
    Faudra bien choisir un jour à force de tuer une jeunesse et des générations qui ont soif.
    Enfin l’UE et la BM sortent d’une prudente réserve, signe du moment, des élections se déroulent tantôt hors de nos frontières, je rêve un jour de voir nos comptriotes avec un droit de vote à NY, Tokyo, Paris, Saint-Denis, Pretoria … une levée démocratique, une vraie.

    LMR.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s