Alors, plus nul ou pas?


Le PHAT lors d’une interview avec une journaliste de France 24H en 2009, affirmait, fier comme un pou dans son fauteuil, « qu’il ne pouvait pas être aussi nul que le Président Ravalomanana ». Est-ce la jeunesse, le manque d’humilité ou tout simplement la niaiserie qui peut pousser quelqu’un à dire de telle chose? Je ne sais pas, mais en tout cas, deux ans plus tard, une chose est certaine : il n’est pas meilleur que son prédécesseur en tant que chef d’Etat. Et à bien y réfléchir, n’en déplaise à notre jeune putschiste, il ne peut pas l’être, quel que soit le poids de sa cervelle et l’intensité de ses prétentions.

D’abord parce que, plus une construction est complexe et plus les lois et les règles qui la régissent doivent être strictes pour arriver à un objectif précis. Si vous mettez tous les  ingrédients pour fabriquer un simple pain dans un four, vous pouvez faire toutes les prières et les incantations que vous voulez, si on ne les assemble pas selon une certaine règle ça ne se transformera jamais en pain, même pas en un simple pain! De même, si la création d’un être humain peut se résumer pour certain au résultat d’une simple copulation, ceux qui ont réfléchi sur le sujet vous expliqueront que c’est une construction complexe où le hasard n’a pas sa place, et l’acte que l’on pourrait croire être à l’origine de la création en fait, n’est pas si utile que cela (en tout cas pour la création). Autrement dit, bien au delà de l’importance des composants et des acteurs, les règles qui régissent leurs corrélations  sont primordiales et transcendent leurs qualités.

En suite, ni l’intelligence, ni l’adresse d’un dirigeant ne peut triompher sur la défaillance d’un système dont il est responsable. Stephen Hawking est probablement un des scientifique les plus brillant de notre temps, mais  la sclérose latérale amyotrophique l’a transformé en une légume qui ne peut plus faire autre chose que réfléchir. Ainsi un des hommes les plus intelligents de notre temps est incapable de faire les gestes les plus simples comme marcher ou parler tout simplement parce qu’une maladie détériore son système en tant qu’être humain, chaque fois que le soleil se lève. Et cela malgré toute son intelligence. Barack Hussein Obama, un des présidents les plus cultivés et un des mieux conseillés que les USA n’aient jamais eu, ne peut absolument rien contre les dérives du système financier mondial actuel car c’est ce système fallacieux qui fait tourner l’économie mondiale actuellement.

A la décharge du PHAT donc, Jésus peut revenir sur terre, on peut lui greffer la tête d’Einstein, si on le met à la tête de l’Etat malgache, il sera aussi mauvais que ses prédécesseurs si le système reste identique. Autrement dit, peu importe la capacité ou l’incapacité intellectuelle du PHAT, il ne peut être la solution à notre problème tant que le système est foireux.

Et forcément, si on pose la mauvaise question, il est difficile de trouver la bonne réponse.

Galerie | Cet article, publié dans Développement, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Alors, plus nul ou pas?

  1. Olivier RAMARIJAONA dit :

    Je constate et je partage tes idées, tes analyses confortent mes doutes et conforment la morosité passive que nous vivons quotidiennement.
    Nous désesperons de voir notre monde investis par des gueux, voir l’ oeuvre de tant d’ année s’ écrouler en un jour, mais notre moral et notre fieté permettront d’ étre un homme increvable

  2. Manampisoa dit :

    Je dirais que lui et ses copains se pensent très fort jusque là car les comptes se portent mieux et la misère des autres ne leur parait rien par rapport à l’attente que pauvres d’entre eux ont du attendre avant de s’asseoir dans les fauteuils actuels, à la place de ceux et celles qui livraient tant de Yaourts et de boissons à travers les nouvelles routes co-bitumées.
    Bref, ils ne sont ni la solution ni les seuls à condamner, sommes tous responsables d’un tel laisser pourir depuis trois ans et bien avant pour ceux qui ont connu les années moins noircies (1970) –
    Mon avis.

  3. Dadabe dit :

    Le mal est à son dernier stade, panique à tout bord, la confusion extrême et l’ inconscience noient les esprits, si bien que les condamnés, et les impies se voient récompenser de leurs méfaits, comme déjà au jugement dernier, ou les opprimés et les malfaiteurs pour le Christ seront à sa droite.
    Pourrait-on espérer une lueur d’ espoir ou un grain de patriotisme à travers une telle gabegie, ou le moi,nous, se convergent vers l’ égocentrisme et la malhonnêteté aveuglée……
    Qui aurait cru que Pdt TSIRANANA tomberait comme un fruit mur, que notre héros de son temps Didier RATSIRAKA fuirait comme un vulgaire voleur, que RAVALOMANANA le dictateur,le voleur, l’oppresseur, s’évade comme un détenu à vie, commuer à la peine capitale, sans exception, les biens mal acquit,les terres illicitement immatriculées…… tomberont en ruine.Les grands acteurs ne sont pas les seuls concernés, sans pitié les quo-acteurs que le peuple détectent facilement, à vue d’œil(Longue liste du temps de Didier et Marc) à bon entendeur salut, heureusement que cette faculté instinctive s’ accroche à la misère et aux miséreux comme la peste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s