Nous IGCR


Un article de Ranary dans La Gazette de la Grande Ile le 12 septembre 2011, intitulé Golf : des actions contre la discrimination traite deux sujets qui me tiennent à coeur : l’égalitarisme et le golf. N’ayant pas du tout la même vision que notre ami, je me suis permis de le répondre en me permettant de lui offrir un autre point de vue que le sien.

D’Aristote à nos jours, les personnes ayant réfléchi sur la notion de justice et d’équité ne manquent pas. Et dans cet effort de justice on a souvent parlé d’égalité, celle des races, des genres, ect. Ainsi pour définir l’égalitarisme, on cite souvent Karl Popper, qui a écrit que « l’égalitarisme veut que tous les citoyens soient traités impartialement, sans qu’il soit tenu compte de leur naissance, de leurs relations ou de leur fortune. En d’autres termes, il ne reconnaît aucun privilège naturel... » Il est difficile de ne pas être d’accord avec un tel concept à moins d’avoir été un privilégié d’une situation d’iniquité et que la vision du monde s’arrête à un nombrilisme primaire. Chose dont Ranary accuse ceux qu’il décrit comme les conservateurs du ségrégationnisme.

Pour éclairer notre ami Ranary, voici quelques points qui pourraient l’intéresser sur le sujet qu’il a traité :

1. La promotion des caddys n’est pas le fait de la toute nouvelle fédération de Golf. Jean Baptiste Ramarozatovo, l’actuel professionnel de l’IGCR et numéro un malgache est un enfant d’Andakana, un ancien caddy. Parmi les amateurs que le club de Malaza a amené dans ses rangs pour participer à la compétition amateur interclub à Maurice, il y avait deux anciens professionnels du Rova, qui ont été déchus de leur statut faute de résultat. Prosper Ramarolahy, le premier professionnel malgache, il y a plus de trente ans de cela, était un ancien caddy. Donc affirmer que, « …pour ces individus, les caddies ne devraient pas évoluer vers le statut de joueur mais plutôt demeurer des porteurs de clubs, voire des porteurs de filanjana… » relève au mieux d’une absence de professionnalisme de la part d’un journaliste et au pire de la malhonnêteté intellectuelle. Ecrire est un droit. Étayer et vérifier ses dires sont des devoirs pour quelqu’un qui prétend être un professionnel de l’information.

2. De tout temps à l’IGCR, jouer le week-end était un droit exclusif des membres ayant acquis un certain niveau. Sauf, accord exceptionnel du comité, le parcours est interdit aux débutants et aux inviter. Je ne vois pas en quoi cela relève du ségrégationnisme. L’IGCR est un club privé qui a le droit de dicter ses propres règlements intérieurs. Et moi, ainsi que la majorité des membres, sommes jaloux de ce règlement car on s’acquitte de nos devoirs envers le club pour pouvoir jouir de nos droits. Si la fédération veut faire jouer certaines personnes le WE, alors qu’elle propose leurs candidatures et que quelqu’un se propose de s’acquitter de leurs cotisations et droits d’entrée. Après, le comité que nous avons élu avisera de l’opportunité ou pas de sa candidature. L’Augusta National Club a refusé à Georges Bush, alors président des Etats-Unis, de jouer sans être invité par un membre, et il a du s’y plier. Dans le golf, la loi est la même pour tout le monde. C’est ça l’égalitarisme, le vrai, sans populisme.

3. La promotion d’un sport ne se fait pas par presse interposée à coup de diatribe populiste et vindicative. Elle se fait sur le terrain. C’est vrai que l’IGCR n’a pas réussi à mettre un joueur sur le PGA ou l’European Tour, mais nous avons quand même formé les meilleurs joueurs de Madagascar jusqu’à présent. Et ce n’est pas en médisant bonnement sur le club qui a obtenu le meilleur résultat du pays que la fédération ou les journalistes vont obtenir des résultats. La fédération veut promouvoir ce sport : on applaudit des deux mains. Mais alors qu’elle agisse, qu’elle acte pour qu’on puisse apprécier. Mais aucune fédération au monde n’a le droit de dicter à un club les droits et les devoirs de ses membres à l’intérieur dudit club.

Sportivement l’ami.

Zo RAR

Galerie | Cet article, publié dans Politique, Socios, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Nous IGCR

  1. Olivier RAMARIJAONA dit :

    Remerciements et nous soutenons tes idées qui sont totalement les notres.
    Zoky VEVE

  2. Manampisoa dit :

    Sur le tard, après la récente lettre du Président actuel du Golf du Rova – En tant qu’ancien employé de ce Club Privé qui n’est ni la propriété d’une Fédération ou d’une personne physique, je constate à quel point le mélange des points est dégradant, même pour un Journaliste, quand ils ne sont pas pris dans le bon ordre et que l’histoire n’est accessible qu’à ceux et celles qui la vive depuis 20 ans ou plus dans cet endroit unique à Madagascar.
    Il en faudrait des dizaines d’autres vu tous les espaces, les hectares s’y prétant, là est la véritable promotion d’un jeu, offrir à ses passionnés résidents ou de passage des infrastructures digne de plaire et concurrencer les nombreuses offres en Afrique du Sud ou Maurice pour ne parler que des sites les plus proches.
    Là est le rôle d’une Fédération, à mon sens, non la promotion de la haine de certains membres – Encourager des investisseurs, regrouper les concernés pour que les choses se passent en nombre pour un élargissement des options de jeu et de compétitions nationales.
    Mais comment voir cela en voyant l’attitude actuelle des courriers / articles et autres supports volant dans la capitale. ??
    Avancer en reculant – très spécial j’avoue, pour que ça puisse profiter au plus grand nombre de passionnés !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s