Ma parole !


L’histoire a montré que la population avait une mémoire extrêmement volatile concernant les promesses des politiciens et que cela aidait quelque peu ces derniers à ne trouver aucune nuance entre la parole donnée avec une publicité mensongère. Une évidence qui a amené un certain Charles Pasqua à dire que les promesses n’engagaient que ceux qui les reçoivent. Malheureusement ceux qui citent cette phrase omettent toujours de rappeler que c’était par cynisme que ce ministre chiraquien avait énoncé sa fameuse phrase.

En effet, depuis la nuit des temps jusqu’à ce jour, aucun système social n’a pu se bâtir durablement sur la suspicion, l’irresponsabilité, la fourberie et le défaitisme. Mais en même temps, force est de constater que l’être humain est faillible. Certains prétendent même que c’est la première raison de la présence des descendants d’Adam et Ève sur terre. Cela est à prendre comme une punition bien sur, même si c’est le seul endroit de l’univers où j’ai pu prendre mon pied.

Mais revenons à la parole donnée. Pour graduer l’humanité entre le vertueux qui tient tout le temps sa parole et la raclure qui s’évertue à tromper le monde entier par ses mensonges, j’ai considéré la notion d’intention. Ainsi, quand un Barak Obama promet la fermeture de l’ignominie américaine à Guantanamo, il signe vraiment, à peine installer à la Maison Blanche le 22 janvier 2009, un décret pour fermer la prison, mais 2 ans après elle toujours là. La défaillance est avérée et incontestable mais au moins il a essayé et il continue a se battre pour tenir sa promesse. Bien sur mon jugement ici est limité mais le fait d’avoir commencé et de continuer les efforts pour tenir sa promesse, est pour moi une preuve que l’actuel président américain veut vraiment tenir sa parole, mais n’y arrive pas, pour X raisons qu’on pourra comptabiliser sur le compte de la faillibilité humaine. Je ne peux par conséquent que faire la différence entre ce genre de promesse non tenue et par exemple celle qui prétend donné une 4L à toutes les familles malgaches après un mandat présidentiel.

Rappelons alors les faits qui nous ont amené à cette énième transition à Madagascar. La population a accepté que des putschistes démettent le président Ravalomanana du pouvoir suprême de l’Etat, non pas pour avoir une élection, ni pour lire une une feuille de déroute et encore moins pour remplacer l’équipe d’Alibaba par celle de Rainivoanjo, mais tout simplement parce que la population en avait assez d’un pouvoir inique, égocentrique et égoïste. Et « l’affectueux » leader des putschistes à l’époque s’est engagé urbi et orbi, qu’il ne fera pas comme les autres et qu’il est la pour le peuple et bla et bla et bla.

L’exercice que je vous propose aujourd’hui consiste à placer le PHAT sur cette échelle de valeur et de dire s’il se rapproche plus de la raclure ou de l’homme vertueux.

Galerie | Cet article, publié dans Développement, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ma parole !

  1. Saryteny dit :

    On critiquait Ravalo de diriger Mada comme une Entreprise ,les profiteurs ont été surtout les paysans .
    Maintenant un Disk-Jokey dirige Mada comme une boite de nuit les profiteurs existent toujours .
    Bientot ce sont les vendeurs d’appareills auditifs qui vont faire fortune à Mada !

    • andrianjorar dit :

      La question est de savoir qui aura besoin de ces appareils : les politiciens qui sont « malentendants » par définition, la population abasourdie par les bruits inutiles, ou les soit-disant personnes « sensées » qui sont incapables de communiquer avec qui que ce soit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s