Fonction de l’éducation


Pourquoi mettre l’éducation dans la rubrique techno? Parce que c’est, jusqu’à présent, l’outil le plus abouti qui soit, que je connaisse, pour transmettre les savoirs et pour se construire.

Et pourquoi transmettre ce type de savoirs dans un pays où les deux derniers chefs d’Etat n’ont même pas leur baccalauréat, et beaucoup parmi ceux qui ont réussi leur vie professionnel dans notre pays sont dans le même cas en terme d’éducation?

La réponse, la plus simple est que l’éducation qu’on dispense n’est pas la bonne ou n’est pas suffisante pour devenir riche ou pour prendre le pouvoir politique. Ce sont les faits. Bien que j’ai une vague idée sur le modèle d’enrichissement de ces personnes, ce n’est pas le sujet de ce post, donc on passera pour une prochaine fois. Il en est de même pour la prise du pouvoir suprême. Non pas que ces sujets ne soient pas importants, au contraire, leur importance nécessitent qu’ils soient traités à part et de façon plus développée, qu’on ne pourrait le faire ici.

Mais revenons à l’éducation. Laure Thoré, pendant qu’elle faisait ses études avait écrit un post sur la nécessité des études. Elle y reprend Kant pour expliquer que l’éducation est un outil de formatage d’un individu à la norme de la société de l’éducateur, mais surtout elle y explique que pour que l’éducation soit intelligente, il faut que le formateur puisse transmettre à l’éduquer « la faim de l’apprentissage et de la connaissance », pour éviter que l’éduqué ne soit juste un disque dur biologique sur patte. Je suis entièrement acquis à cette idée.

L’éducation transmise comme évoquée précédemment est aussi l’outil principal qui permet à chaque individu de se construire et d’appréhender les incertitudes. Quand l’autodidacte n’aura comme repère que les dogmes et les certitudes qui ont fait sa réussite (ou son échec), la personne correctement éduquée (selon la vision précédente) saura toujours se remettre en question et poser les bonnes questions même s’il ne trouvera pas forcément la bonne réponse. Ce n’est pas de moi, le concept du doute méthodique cartésien, était sorti au XVII siècle mais ça tient toujours. Donc ça ne doit pas être si con que cela.

Édouard Herriot disait « la culture, c’est ce qui reste quand on a tout oublié ». On comprendra que par culture, il n’entend pas de la masse de connaissance acquise ou accumulée (bêtement) mais il s’agit bien de cette construction humaine, qui fait de nous une entité sociale. Cette « chose » qui fait que je me sens plus proche des gars du Semigany que du mon voisin de table à la fac.

Voilà donc une utilité pour l’éducation. Par contre, s’il l’objectif est de s’enrichir, il est plus efficace aujourd’hui de faire de la politique et de piller la nation que de faire des études. D’autan plus que même si on est reconnu pour avoir ruiné le pays, on aura toujours une amnistie dans quelques années.

Bon doute à tous

Zo RAR

Galerie | Cet article, publié dans Techno, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Fonction de l’éducation

  1. Spliff dit :

    Bonjour,🙂

    Je n’ai pas de compétence en ce qui concerne les fondements theoriques de l’apprentissage, mais je trouve le concept du doute cartésien un peu reducteur s’il se resume a ce que tu énonces. Car l’expérience m’a plutot montré qu’en étant autodidacte, on integre une compétence que j’appelle « apprendre á apprendre », si bien que lorsque ce processus atteint une certaine maturité, il permet l’acquisition d’un spectre de repéres plus libre – donc plus large – que celui apporté dans le cadre d’un enseignement figé dans un référentiel balisé par des normes, lesquelles normes font a mon sens plutot office de limites. [particuliérement vis a vis de la créativité].
    C’est en cela que je récuse [amicalement] la hierarchisation que tu proposes en associant le qualificatif [plutot l’adverbe] « correctement » á l’acquisition du savoir par l’enseignement.

    Ce sujet me semble pertinent vis a vis de l’actualité cruelle du pays qui nous rappelle l’importance de la mise en oeuvre d’une reflexion de fond en vue de nous réapproprier nos valeurs et notre identité. Dans ce cadre, il me semble opportun de concilier tous les types de « savoirs » mus par de bonnes volontés, qu’ils soient issus des Ecoles de pensées occidentales ou de notre propre richesse culturelle.

    Cordialement

    • andrianjorar dit :

      On est tous réduit à notre posture, qui par définition limite notre compréhension et notre vision. Je valide donc avec le plus grand plaisir ton commentaire qui j’espère permettrait à ceux qui ont eux la même vision que moi, de considérer celle des autres.

      • Spliff dit :

        Oui nous sommes reduits a notre posture, d’ou l’interet de l’ouverture d’esprit pour enrichir cette posture de depart et la rendre plus fluide. Mon credo est qu’on apprend en toutes circonstances.
        Nice blog by the way🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s